Le collectif Potes Of The Top

Le collectif des Potes of the Top est né d’une envie citoyenne de partage, d’initiatives personnelles, de rassemblement des populations au delà des clivages trop nombreux qui nous éloignent jour après jour.

L’idée de ce projet est dans nos esprits depuis de nombreuses années. Gregory Montel a présenté une première étude de faisabilité en 2012. Considérant ce projet trop onéreux, la mairie n’a pas souhaité s’engager dans un premier temps. Nous nous sommes alors retrouvés à quelques uns, à l’initiative de Gregory Montel, pour assembler nos énergies.

L’association est né le 20 juin 2015 autour d’une assemblée générale constitutive. Le 05 Juillet, nous organisions une réunion publique, un dimanche, en centre ville, afin de présenter le projet auprès d’une centaine d’habitants ayant répondu à ce premier appel.

Deux mois plus tard et deux cents adhérents à nos cotés, dont une troupe de trente bénévoles ultra motivés, nous mettions en place un festival en plein air, au parc Louis Jouvet. Ce lieu n’avait jamais accueilli de tels événements.

Ce festival relevait du défi : deux mois de préparation, de nombreuses contraintes techniques et administratives et sans aucun budget si ce n’est le soutien logistique précieux de la ville de Digne les Bains et de quelques partenaires locaux.

Grâce au réseau professionnel de notre président, de nombreux artistes ont répondu avec enthousiasme à l’appel dans une démarche militante. Et c’est ainsi que nous avons pu proposer une scène riche et éclectique rassemblant écrivains, plasticiens, musiciens de la scène électro, pop, rock et de la chanson française.

screenshot.96

Le projet que nous portions ne concernait plus seulement 8 potes mais devenait un projet collectif, celui de toute une population qui avait soif de se rassembler autour d’événements culturels et festifs.

Depuis, nos efforts se concentrent sur la réhabilitation du top au travers de réunions régulières, de démarches administratives, de rencontres avec des acteurs locaux (élus, responsables artistiques, notaires, expert-comptable, avocat, expert en patrimoine, architectes, techniciens, bureau d’études, entreprises locales…).

Chaque jour et pas à pas des freins se lèvent, des solutions alternatives et raisonnables rendent la réalisation du projet possible et à porté de mains.

Ce travail de contacts laisse présager l’émergence d’un partenariat avec certaines entreprises, artisans locaux, associations, collectivités publiques et bénévoles, tous prêts à se lancer avec enthousiasme dans l’aventure.

Le projet s’appuie sur une énergie et une volonté directement puisée dans la population.

Depuis sa création et pour toutes les actions entreprises jusqu’alors (festival du 5 septembre 2015, hors les murs, études architecturales et participations des entreprises, venue des artistes, ….) l’association avance grâce à l’aide et la participation bénévole de centaines d’habitants : Des petites mains, des dons, des compétences technique mais aussi – et surtout – une belle énergie tournée vers l’avenir.

C’est là le cœur de ce projet.

Une initiative citoyenne et populaire!

screenshot.97