Le collectif

Les membres de Potes of the Top

1 1

Grégory
Montel

Président de l'association

Grégory est né à Digne en 1976. Après des études de droit à Aix en Provence il prend la direction de Paris où il s’inscrit au cours Florent parallèlement à ses études. Il commence son métier sur les planches avec Valère Novarina, Assane Timbo, Ludovic Lagarde. Il interprète Shakespeare, Tchekhov, Molière au théâtre du Soleil.

Sur Grand écran il travaille avec Régis Wargnier, Anne Marie Etienne, Léa Fazer, Les inconnus… En 2008 il est élu Talents Cannes par l’ADAMI. Sa carrière se poursuit avec des rôles plus importants, à la télévision (raboliot, le clan pasquier, vive la colo…) et au cinéma. En 2013, il est nominé aux révélations masculines CESAR 2013 pour son interprétation dans « L’air de rien » réalisé par Grégory Magne et Stéphane Viard. Naviguant entre les planches du théâtre et celles du cinéma, il tient aujourd’hui l’un des rôles principaux de la série à succès « Dix Pour Cent” diffusée sur FRANCE 2, réalisée par Cédric Klapisch, Antoine Garceau et Lola Doillon.

Il participe également à l’écriture d’une série courte dont il est aussi l’un des interprètes « Dring », déjà auréolée de nombreux prix internationaux (Berlin, Paris, Londres, Chengdu, Genève). Il travaille depuis des années sur le dossier du TOP.

Nicolas
Catillon

Vice-président de l’association

Nicolas est né en 1977 à Digne. Investi activement depuis toujours dans le monde associatif local ainsi que celui de l’animation, il est actuellement en formation de moniteur éducateur, Homme de terrain, fédérateur.

Karine
Taquet

Trésorière de l’association

Karine est née en 1977 dans le Nord de la France, Elle est installée à Digne depuis son adolescence. Après 7 ans d’études de médecine et de maïeutique à Marseille, elle s’installe en qualité de sage-femme à la maternité publique de Digne les Bains. Sensible à la vie culturelle et touchée par un déclin de la ville, de paupérisation du centre et d’une forme de résignation des habitants, elle décide de s’investir dans le projet collectif des Potes of the Top.

Jean-François
Blanc

Trésorier adjoint

Jean-François est né à Digne en 1973, il fait des études de science politique à Aix en Provence.

Il démarre une carrière de journaliste, notamment en Asie du Sud Est puis dans des journaux régionaux locaux. Il travaille ensuite à l’Usep 04 puis comme chargé de mission au sein du collectif associatif départemental et, depuis, à la Ligue de l’enseignement des Alpes de Haute Provence où il a en charge le service “vie associative”.

Il anime une émission de musique tous les jeudis sur Fréquence Mistral et reste un consommateur invétéré de concerts et de festivals. Il est également administrateur à l’école du sous-sol/Studio 57 et auparavant au club de natation Dignois. Il s’est tout de suite senti concerné par les enjeux du projet.

Claire
Navion

Secrétaire

Claire est née à Digne en 1982, elle poursuit des études artistiques et est diplômée de l’École Supérieure des Beaux-arts de Marseille en 2005 en communication visuelle (photographie, vidéo, son, arts du spectacle).

Elle démarre sa carrière comme médiatrice culturelle aux Rencontres Cinématographiques de Digne pendant 8 ans puis, après une parenthèse de deux ans comme photographe reporter pour de l’événementiel à Lille, elle revient à Digne et enseigne à l’école municipale des Beaux-Arts avant d’intégrer la Médiathèque Intercommunale où elle est en charge du jeune public.

Parallèlement à son activité professionnelle, elle poursuit la photographie et expose régulièrement. Elle pratique la danse contemporaine et est présidente de l’atelier Danse Perspective.

Fabien
Vaissière

Secrétaire

Fabien est né à Digne en 1982, il suit des études d’urbanisme à l’institut d’urbanisme et d’aménagement d’Aix en Provence. Après plusieurs postes dans différentes collectivités locales de la région il s’investit en tant que chef de projet dans l’urbanisme opérationnel auprès d’un bailleur social sur Digne, collabore en tant que consultant avec des équipes d’urbanistes, d’architectes et de paysagistes et enseigne auprès d’Aix Marseille Université et de l’école supérieure de commerce de Marseille. Parallèlement, il développe un travail photographique qu’il expose régulièrement. Combinant ses aspirations artistiques, son amour pour la ville de Digne et son ambition d’un souffle nouveau pour ce territoire, il s’est naturellement investi dans l’association.

David
Martinez

Membre du conseil d'administration

David est né à Digne en 1972, il passe un brevet professionnel de couture et un bac technique en relation avec les métiers du textile. Il poursuit par des études d’infirmier et obtient son diplôme en 2000. Il travaille depuis 2003 à l’hôpital de Digne et, actuellement, au service d’addictologie. Pratiquant invétéré de sports de pleine nature et amoureux du paysage Dignois, il prend plaisir à faire découvrir aux gens de passage la nature environnante et ses potentialités. Il est également grand amateur de musique, et notamment de pop venue d’Angleterre, où il se rend régulièrement. Il a choisi de rester à Digne et a été enthousiasmé par ce projet qui pourrait permettre à la ville de se doter d’une salle et d’une programmation ambitieuse

Rémi
Pouyllau

Membre du conseil d’administration

Rémi est né à Pau en 1979. Après avoir contribué à différentes fabriques de sens pour l’humain et la culture dans son Sud-Ouest natal puis à Paris dans le cadre de ses études en Sciences Sociales menées au Secours Populaire Français, la rencontre à Digne avec ceux qui provoquent les rapprochements et le progrès était inévitable. Avec le « Top » en ligne de mire, il est aujourd’hui fier de participer à cette belle et ambitieuse aventure pour sa nouvelle ville. Professionnellement et en appui, il a trouvé l’une de ses voies dans l’éducation spécialisée.

Françoise
Blanc Chuvin

Membre du conseil d’administration

Françoise est née à Châteauroux en 1968, elle fait des études d’art plastique à la faculté de lettres d’Aix en Provence. Installée à Digne depuis 1993, elle est aujourd‘hui enseignante en art plastique au collège de Saint André les Alpes. Parallèlement à son métier, elle expose régulièrement. Après avoir exercé dans de nombreux collèges du département, souvent en zone rurale, elle est convaincue du potentiel de cette jeunesse et de sa vitalité, de son désir de prendre part à des actions festives et culturelles et de s’ouvrir sur l’extérieur. Elle occupe le poste de secrétaire adjointe au sein de l’association.

Un peu d'histoire

Le collectif Potes of the Top est né d’une envie citoyenne de partage, d’initiatives personnelles, et de rassemblement des populations au-delà des clivages trop nombreux qui nous éloignent jour après jour. Le collectif porte, grâce à l’acquisition de l’ancien cinéma en juin 2016, un projet structurant, transversal et inédit qui vise à faire entrer sur notre territoire de nouvelles propositions artistiques fédératrices et ambitieuses.

L’idée de ce projet est dans les esprits des Potes of the Top depuis de nombreuses années. A l’initiative de Grégory Montel, nous nous sommes tout d’abord réunis à quelques-uns, avec l’objectif de rassembler nos énergies pour donner une nouvelle impulsion à la scène culturelle dignoise. L’association est née le 20 Juin 2015. Deux mois plus tard et deux cents adhérents à nos côtés, dont une troupe de trente bénévoles ultra motivés, nous mettions en place le Festival au Top, en plein air, au parc Louis Jouvet.

Si l’organisation de ce festival relevait du défi, de nombreux artistes ont répondu avec enthousiasme à l’appel dans une démarche militante. Et c’est ainsi que nous avons pu proposer une scène riche et éclectique rassemblant écrivains, plasticiens, musiciens de la scène électro, pop, rock et de la chanson française. Depuis, nos efforts se concentrent sur la réhabilitation du Top au travers de réunions régulières, de démarches administratives et de rencontres avec des acteurs locaux. Chaque jour et pas à pas des freins se lèvent, des solutions alternatives et raisonnables rendent la réalisation du projet possible et à portée de mains.

Aujourd’hui, ce projet est une œuvre collective, celle de toute une population qui avait soif de se rassembler autour d’événements culturels et festifs. Depuis sa création et pour toutes les actions entreprises jusqu’alors, l’association avance grâce à l’aide et la participation bénévole de centaines d’habitants : des petites mains, des dons, des compétences techniques mais aussi – et surtout – une belle énergie tournée vers l’avenir.
C’est là le cœur de ce projet. Une initiative citoyenne et populaire!